Polenta et maïs

Le départ

Donnas

Donnas est situé à 322 mètres d’altitude, sur le côté gauche de la Dora et bénéficie d’un climat exceptionnellement doux.
C’était un centre de grande importance à l’époque romaine, car c’était un point de transit et un arrêt obligatoire sur la route de Gallie. Un tronçon de route goudronnée de 221 mètres de long et environ 5 mètres de large, avec des traces de la chaussée, et un arc typique de Rome, construit au Ier siècle avant notre ère, sont encore visibles de cette époque. gravé dans le rocher, est devenu un symbole de la ville; une colonne jalon romaine indique le XXXVI mile de Aoste.
Le vieux village, avec ses fenêtres du 16ème siècle, ses fresques, les portails en noyer et le Palazzo Enrielli (17ème siècle) conserve une atmosphère pleine de charme. La rue centrale du village est toujours accessible par une ancienne porte médiévale.

La rencontre

Sanctuaire Sainte Elisabetta

À travers les bois de frênes et de bouleaux au dessus de Castellamonte, une route sinueuse et sinueuse mène à Colle Crosiglietto, une colline panoramique sur laquelle se dresse le sanctuaire de Santa Elisabetta. La région occupe une position panoramique splendide: depuis son belvédère, la vue s’étend sur une grande partie du Canavese et de la plaine de Turin. L’église du même nom, construite en 1796 au milieu des pentes du mont Quinzeina (1211 m), abrite un tableau de Peracido, artiste du XVIIe siècle.

Dans la luxuriante végétation environnante se détachent un certain nombre de chapelles votives (sur tout le territoire de la Vallée sacrée, elles sont nombreuses), qui était autrefois un théâtre de représentations sacrées et riche en suggestions.

Les deux producteurs

Ezio Chappoz – producteur de Maïs en Vallée d’Aoste
Bonne Vallée

Obtenir la meilleure qualité possible, dans chaque situation, pour permettre à notre variété de s’exprimer avec le plus d’authenticité et d’originalité, le Prié Blanc, autochtone toujours à Valdigne, constitue l’objectif que nous essayons d’atteindre toujours. Nous nous imposons donc d’une part de respecter le caractère et la spécificité de notre variété, d’autre part d’interpréter les besoins de nos clients dans nos versions du Blanc de Morgex et de La Salle avec les connaissances technologiques du présent et de la tradition ancestrale oenologique Vallée d’Aoste. Pour ce faire, dans notre caverne, nous essayons d’intervenir « avec le strict nécessaire », avec une synthèse idéale de l’amour du « terroir du Mont Blanc », de la fantaisie et de la technique, permettant ainsi à la créativité de nos membres viticulteurs, fiers et amoureux de leur petits vignobles, peuvent être exprimés par des protocoles œnologiques rigoureux et par une recherche continue et sans fin.Une série de coïncidences a donné naissance à la société Bonne Vallée, située dans le corps de ferme situé juste à l’extérieur de la Vallée d’Aoste, dans un petit hameau de Donnas. L’histoire des frères Chappoz, Silvio et Ezio avec sa femme Monica est un mélange d’agriculture, d’amour pour la terre, de désir d’expérimenter et de simplicité des choses faites à la maison. Cela semble un peu accidentel: vaches, foin, maïs, puis poulets et cochons, pommes de terre, navets, maïs immobile, seigle. Mais le fil conducteur de chaque étape, du plant de maïs au produit final, est la simplicité des matières premières et une richesse gustative.
https://bonnevallee.com/

 

Giorgio Pagliero – meunier à Castellamonte dans le Piedmont
Mulino di Piova

Il Mulino di Piova remonte au début du XVIIe siècle (vers 1610). Située au confluent des ruisseaux Orco et Piova, une forteresse médiévale est développée pour faire partie intégrante du contrôle du Ponte Vecchio, passage obligé sur la route Castellamonte – Cuorgnè. Le village s’est révélé être un point de référence pour l’économie agricole et pastorale des villages voisins. Jusque dans les années 50 du XXe siècle, il existait trois usines fonctionnant à l’énergie hydraulique: en amont de la forge et de la scierie, en aval de l’usine reliée (deux meules, une presse à noix, une « piste » pour chanvre, trois culottes à tête d’âne pour outils en métal et tournerie pour manches et outils en bois).

Après des événements en alternance, il fut acheté par les frères Angelo et Giacomo Pagliero en 1911, le fils Giorgio et le petit fils continue la tradition!

http://www.mulinodipiova.it/

Mauro Bassignana

Expert

Chercheur et enseignant, responsable du secteur recherche à l’Institut Agricole Régional de la Vallée d’Aoste

L’administration régionale de la Vallée d’Aoste en 1951 a confié à la Maison Hospitalière du Gran San Bernardo la tâche de fonder et de gérer l’École pratique d’agriculture. À partir de l’année scolaire 1978/1979, le programme d’études redevient biennal, avec des modifications permettant notamment la présentation d’élèves dans les écoles publiques d’agriculture afin d’obtenir un diplôme de qualification légalement reconnu comme privatiste, optique de continuation jusqu’à maturité. L’activité de recherche de l’École pratique d’agriculture a débuté en 1979 dans les secteurs de l’agriculture, de l’économie, des fruits, du vin et de l’élevage. À compter de l’année scolaire 2001/2002, l’Institut Agricole Régional est reconnu comme une école équivalente.

http://www.iaraosta.it/

Bruno Brunod

Special Guest

Au cours de son service militaire, il a commencé son expérience dans le cyclisme et, grâce à ses compétences en tant que grimpeur, il a rapidement retrouvé son esprit compétitif lors de la compétition en équipe avec Claudio Chiappucci. Non content de l’environnement, quittez le monde des deux roues et commencez à courir en montagne. En plus de remporter plusieurs courses, il est capable d’obtenir des records d’ascension et de descente sur diverses montagnes du monde entier. En 2005, il tente d’enregistrer l’ascension de l’Everest avec le projet Everest Vitesse 2005, mais il devra partir après environ 16 heures d’escalade, près du champ avancé 3, à environ 8 200 mètres d’altitude. Après une période d’environ sept ans, il retourne en compétition en 2013.

https://www.facebook.com/brunobrunod62/

LE RESTAURANT

Un lieu,
une famille
une idée poursuivie et réalisée,
un peu de rêves
quelques ermites,
des chanceux qui veulent partager la joie
vivre dans un endroit magnifique et aimé!

Depuis 1973, nous proposons des plats typiques de la tradition du Val d’Aoste, à manger en pleine nature. Aussi, vous pouvez rester dans nos chambres depuis le 2015 pour regarder le matin du jour après le soleil levant dans la vallée de Vertosan. Une vallée naturelle 100%!

http://www.lograndbaou.it/